Quatre médailles d’argent pour l’USJ à Valence

 

Extrait de L'Orient Le Jour- Mercredi 28 novembre 2012 

La délégation de l’Université Saint-Joseph est retournée d’Espagne après avoir brillamment participé aux Jeux universitaires qui se sont déroulés à Valence avec la participation de plus de quatre-vingts facultés venant de quatorze pays différents, répartis entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique.

Si elle a échoué (de peu) presque à chaque fois dans sa quête de l’or, l’USJ a tout de même récolté quatre médailles d’argent et trois de bronze.
La plus grosse déception est venue de l’équipe féminine de futsal qui s’est inclinée en finale de la compétition face à l’Université de Serbie, lors de la fatidique séance des tirs au but, alors qu’aucune des deux équipes n’avait réussi à faire la différence ou même marquer le moindre but lors du temps réglementaire et des prolongations.
Paradoxalement, les deux équipes masculines engagées dans cette discipline, et qui avaient de sérieuses chances de repartir avec l’or au cou, ont été éliminées dès le premier tour, face, il est vrai, à des formations hongroise, suisse, française, espagnole et même libyenne qui alignaient dans leur équipe type des joueurs évoluant en première division de leurs championnats respectifs. 
Ce n’est donc pas le talent qui manquait chez nos jeunes footballeurs, mais plutôt un peu plus de vice et moins de naïveté pour se décider, la prochaine fois, à engager deux ou trois joueurs issus de l’élite pour épauler et cadrer l’équipe.

Encore et toujours la Serbie
En basket-ball, les garçons se sont également inclinés en finale face à l’Université de Serbie (notre bête noire dans ces Jeux), après avoir pourtant battu en demi-finales la faculté de génie de Belgrade, grand favori de cette discipline. Les filles sont quant à elles tombées lors de l’avant-dernière marche, toujours face à... l’Université de Serbie (faculté des sports).
En tennis de table, Élie Mehanna et Habib Abi-Antoun ont respectivement remporté l’argent et le bronze, alors que les deux pongistes filles ont quitté prématurément l’épreuve, dès le premier tour.
Kate Saadeh n’a pas eu plus de chance que ses camarades ; blessée et malade, la jeune tenniswoman est tout de même parvenue en finale de l’épreuve, sans toutefois parvenir à remporter le graal. Elle pourra se consoler en se disant que c’est toujours mieux que les deux garçons engagés, Dany Chamoun et Abboud Kalionji, éliminés au premier tour.
Enfin, l’équipe de football masculine est tombée immédiatement après la phase de poules qu’elle avait pourtant brillamment franchie avec trois victoires en autant de rencontres. Mais l’Université de Paris les a rappelés à l’ordre en s’imposant aux tirs au but, après un match nul 2-2.

Lien:http://www.lorientlejour.com/category/Sports/article/789569/Quatre_medailles_d'argent_pour_l'USJ_a_Valence.html

À noter qu’en volleyball, l’équipe masculine s’est classée troisième alors que leurs homologues féminines n’ont pas dépassé le premier tour.

 

Pour lire l’article complet en arabe cliquez içi.